mer 2 avr 2008

Commerçante

02 04 2008

J'étais commerçante, j'avais une boulangerie épicerie. C'était à la campagne, à La Feuillée dans les Monts d'Arrées.

On faisait un peu de tout, mais le principal c'était le pain.

On faisait aussi à manger pour les bêtes : du concassage, on avait une machine pour broyer du grain (un moulin). On était bistrot aussi. Le bistrot existe toujours, mais pas le reste ce sont mes petits enfants qui tiennent le bistrot.

On a arrêté le pain au décès de mon mari.

Je me suis mariée en 1956 date à laquelle j'ai commencé à travailler j'avais 25 ans .Avant j'étais à la ferme avec mes parents (à Locmaria Berrien).

J'étais fermière à ce moment-là. Je gardais les vaches (j'étais la plus jeune). L'après midi on allait sarcler dans les champs pour les nettoyer et semer. On semait du grain, c'est pas comme maintenant !! Maintenant tout est abandonné on ne fait que construire !!

J'ai toujours été derrière ce bar, jamais de vacances sauf maintenant où je ne fais que dormir et m'ennuyer.

Je n'ai jamais pris de vacances de ma vie, j'étais bien chez moi. Quand il n'y avait pas de client, le soir on faisait du pain. Mon mari s'est tué à la tâche.

Quand on faisait l'usine de Brennilis (EDF) on a eu du monde : 10 ans de travail ininterrompu.

Là le commerce marchait !!

J'ai eu 2 enfants, à cette époque c'est ma belle mère qui les a élevés. J'ai été sauvée grâce à eux.

C'était le seul commerce du village.

Maintenant seul le bar existe, mais ça ne marche plus. On devrait mettre un crêperie.

Avec le commerce, on avait plus de perte que de bénéfice. On devait payer une licence.

Mais pour les limiter on bradait les produits non vendus : le pain surtout que l'on revendait pour les bêtes.

Mon mari a eu quand même une bonne retraite grâce au 10 ans de Brennilis. Moi je n'ai rien eu mais je n'ai rien payé non plus. Je ne savais pas qu'il fallait payer les cotisations retraite.

Maintenant j'ai la demi retraite de mon mari.

Mon mari était chasseur, tous les dimanches il allait à la chasse. 8 jours avant sa mort, il a tué un sanglier, il était très fier. On avait 30 chiens pour la chasse.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.